Mémorial de la Shoah

Cercil-Musée Mémorial des enfants du Vel d'Hiv Cercil Musée-Mémorial des enfants du Vel d'Hiv Mémorial de la Shoah

Lecture théâtralisée: Rumeur

Au CDN Orléans. En partenariat.

Texte issu de la résidence d’écriture de Luc Tartar, lu par des comédien.nes du Théâtre de l’Imprévu.

« Qui n’a pas entendu parler de ces prétendues disparitions de jeunes filles dans les cabines d’essayage de magasins de vêtements d’Orléans en 1969 ? La rumeur est venue jusqu’à nous, a contaminé d’autres villes, s’est inventée des variantes. On ne sait s’il faut rire ou pleurer à l’évocation de l’enlèvement de ces jeunes filles via les souterrains d’Orléans jusqu’à un sous-marin mouillant dans la Loire… Cette fascination des gens pour l’inconcevable intrigue l’auteur que je suis. Mais le déclic s’est produit en moi lorsque j’ai découvert le caractère antisémite de la rumeur d’Orléans, qui désignait les commerçants juifs de la ville comme les instigateurs de cette “traite des blanches”.

J’habite à Drancy. Je passe chaque jour devant ces immeubles qui ont abrité le camp de transit de Drancy et presque chaque jour devant la gare de Bobigny. Quelque chose s’inscrit en moi à chacun de ces passages, la trace d’une douleur, la marque de l’impensable. J’ai fréquenté le Mémorial de la Shoah, son centre de documentation. J’ai envisagé de consacrer du temps à des recherches, en vue d’écrire un jour une pièce de théâtre autour de la Shoah ou de l’antisémitisme. Je n’ai pu mener ce projet à bien, faute de temps et faute de circonscrire mon sujet.

La rumeur d’Orléans est pour moi aujourd’hui la porte d’entrée dans ce projet d’écriture. Elle éveille doublement mon intérêt, de par son caractère antisémite et parce qu’au cœur de cette rumeur, on retrouve comme bien souvent, les adolescents. » Luc Tartar

décembre 9 @ 00:00
00:00

CDN Orléans